Après la tempête… le calme ?

Actualité rédigée le 6 avril 2020 par le Dr Franck Chassagnac, ambassadeur du Ccecqa

 

La qualité des relations professionnelles dans le milieu de la santé participe à la qualité des soins. En ces temps de crise il est important que les relations sur le lieu de travail restent sereines.

 

Les services d’hospitalisation sont en train de vivre une situation totalement inédite : une activité maximale, avec besoin de renfort dans le service de réanimation et parallèlement une activité en stand-by dans certaines structures de court séjour classique.

Les établissements publics et privés ont fait preuve d’une capacité d’adaptation extraordinaire. Les équipes soignantes et leurs soutiens logistiques font l’admiration de tous.

S’il n’est pas encore temps de faire des bilans et des analyses de la qualité des relations qui ont rendu possible ces réussites collectives, il est à noter que dans certains cas, la crise a renforcé les liens au sein des équipes et des organisations. Dans d’autres cas, au contraire, la situation nouvelle a fait éclater des relations qui étaient déjà fragilisées ou dégradées. Ainsi, en ces temps exceptionnels la qualité de vie et spécifiquement la qualité des relations au travail prend une importance particulière.

 

Quels sont les obstacles à une relation de qualité ?

– Le jugement de valeur de son interlocuteur

– Le prêt d’intention

– La contrainte imposée à son partenaire

Ce type d’expression naturelle est le plus souvent spontané. Il accentue la mise en tension de part et d’autre. Cela peut aboutir au conflit.

 

Quelles sont les outils d’une communication sereine ?

      • L’altérocentrage : il s’agit de se centrer sur l’autre de manière consciente et rationnelle pour aider à la relation.

      • Une communication basée sur des faits concrets, leur conséquence directe et son propre ressenti.

Le plus souvent ce mode de communication n’est pas spontané et doit être travaillé.

 

S’il est certain aujourd’hui que la qualité de vie au travail est un élément important et indissociable de la qualité des soins, en ces temps difficiles bien des choses passent avant la qualité des relations professionnelles. Il n’en est pas moins vrai que les conséquences d’une situation dégradée ne s’effaceront sans doute pas spontanément et qu’il faudra savoir garder, mettre ou remettre en route des relations apaisées.

 

Orianne Boyer:           La médiation professionnelle dans le management hospitalier

                                   Pratique de la qualité relationnelle à l’hôpital

                                   Sauramps médical