Vous êtes ici

PRUDANSS

Gestion des risques

> PRUDANSS

Sanitaire.

Professionnels et usagers ensemble dans la sécurité des soins

Un projet : deux phases - un slogan

Slogan : Pour des soins plus sûrs, je m’implique, je communique !

Phase I : Sensibilisation par des affiches

Phase II : Mise en situation avec un serious game

Un groupe de travail impliquant des acteurs régionaux de la gestion des risques (OMEDIT, CCLIN, CESU 33, ARS…) et des associations d’usagers a été constitué pour mener un projet de promotion de la santé dont l’objectif est de favoriser l’empowerment des patients/usagers et le partenariat soigné-soignant pour améliorer la sécurité des soins. Un slogan, des affiches de type BD et un serious game ont été crées pour faciliter les échanges entre ces partenaires. La phase I (slogan, affiches) a été lancée en novembre 2016, la phase II (serious game) commence en novembre 2017 !

La boite à outils du projet PRUDANSS est ici ! Elle contient :

  • La présentation du projet et le résumé pour les professionnels de santé
  • Pour la Phase I : Les affiches de type de BD.
  • Pour la Phase II : Les affiches du jeu et le teaser.

Le serious game est disponible c’est Med’hibou le jeu qui prend soin de vous !

Pour en savoir plus sur le jeu, voici le teaser

   - La version web est disponible sur www.medhibou.fr
    
Le jeu est compatible et jouable sur Windows et Mac

   - Pour les mobiles et tablettes, des applications gratuites sont désormais disponibles sur Apple Store et Google Play Store (le jeu est aussi accessbiles sur www.medhibou.fr).

   - Si vous souhaitez obteniir une version hors-ligne, n'hésitez pas à nous contacter.

Le 19 octobre 2017, une demi-journée a été consacrée au projet PRUDANSS. Cette rencontre a été l’occasion de faire un retour d’expérience sur l’utilisation des affiches et de présenter le serious game.

> Les présentations du 19.10.2017 : Ici
 
> Contact : Dr Julie Rongère- Casteigt - julie.rongere [at] ccecqa.asso.fr - 05 57  62 32 46

 MEDHIBOUPRUDANSS

Autres projets “Gestion des risques”